Cercle de Qualité - Centre de formation Centre de formation spécialisé dans les échanges professionnels en Europe

Anne-Sophie

   J'ai habité 5 ans au Canada alors la Suède était le pays parfait pour ceux qui craignent la chaleur comme moi! Bon ok les nuits sont un peu longues fin novembre et il fait un peu froid début décembre et c'est souvent gris la journée mais ça vaut le détour! Les paysages et la nature sont magnifiques. Même si ce que j'ai préféré reste les Kanelbullar, les fameux petits pains suédois à la cannelle ou plutôt les Kardemummabullar, la version à la cardamome.

   J'arrive donc début septembre 2020, en pleine crise de pandémie (comme quoi tout est possible), pour 3 mois à Lund, au sud de la Suède avec Emma, une autre française avec qui j'ai fait le voyage. J'avais hâte de découvrir la culture suédoise. J'ai tout de suite été séduite. Lund est une petite ville chaleureuse avec son université, ses petites maisons colorées, ses rues étroites, ses cafés, ses musées, ses restaurants, sa cathédrale. On s'y sent bien.
   Nous sommes logés à l'extérieur de la ville (avec Emma) dans un château reconverti en logements que nous partageons successivement avec des Allemands et des Suédois, aussi en stage. Nous sommes donc à environ 20 min du centre-ville de Lund. Inutile de dire que quand il n'y a qu'un seul bus qui nous emmène au château, il ne faut pas le manquer! (N'est-ce pas Emma!).
   Après une petite semaine d'isolement (mesure prise par l'entreprise, covid oblige) j'intègre une start-up suédoise qui conçoit des exosquelettes pour les personnes atteintes de lésions de la moelle épinière. Et cette start-up est dirigée par une femme. C'est d'ailleurs une des choses que j'ai apprécié en Suède. L'égalité homme-femme. L'égalité entre les sexes qui est l'un des piliers de la société suédoise.
   J'ai une formation de designer de produits et je me suis spécialisée en évènementiel au Québec. En tant que designer, j'ai été en charge de concevoir des templates et de mettre en page des documents de présentations pour la recherche d'investisseurs, les applications européennes, les pitchs.. en d'autres termes j'imaginais la conception graphique de ces documents en créant des visuels pour rendre la lecture plus intuitive. J'ai également pu participer à la recherche du produit en expérimentant la matière via le crayon 3D les imprimantes 3D. Une autre partie de mon stage a été consacré à la recherche graphique d'un icône accompagnant le logo de l'entreprise ainsi que la création de visuels pour le site internet. Un stage riche et diversifié. Mais avant tout, une équipe jeune et dynamique qui m'a très bien accueilli. Je me suis rapidement senti comme un membre à part entière de l'entreprise. Ils m'ont tout de suite mis à l'aise et l'ambiance de travail était décontractée, sans pression hiérarchique ni stress au quotidien. En temps de pandémie, j'étais libre de travailler aussi bien à la maison qu'au bureau.
   En quête de nouvelles aventures et d'évasion, la Suède était un vrai challenge personnel. J'avais pour objectif d'être en immersion dans un pays où la langue principale n'est pas le français. Après mon retour du Canada, j'avais besoin d'une expérience stimulante et enrichissante pour retrouver l'impulsion et la motivation pour pouvoir m'intégrer sur le marché du travail européen. Et la suède a rempli tous les critères.
   Erasmus+ est une expérience hors du commun que l'on n'oublie pas. Chacun la vit différemment. Par ma part, j'ai pu saisir toutes les opportunités qui se présentaient. J'ai vécu l'expérience à 100%, je n'ai aucun regret. J'ai pu visiter et découvrir les paysages suédois quand il était encore possible se déplacer, (le gouvernement suédois a pris par la suite des recommandations en demandant à la population d'éviter de se déplacer à travers le pays ), j'ai pu partir en (mini) road trip le temps d'un week-end sur la côte suédoise, faire des randonnées dans les Naturreservat, visiter l'origine du monde IKEA, tester les cafés et tous les Kanelbullar de la ville, visiter les musées d'art et de design, faire des rencontres hautes en couleurs, faire du canoë, tester le sauna suédois, regarder le coucher du soleil sur la plage de Lomma, goûter les spécialités locales, le gravlax, les Köttbullar, les Räksmörgås (tartine aux crevettes), le Prinsesstårta, visiter Malmö, Göteborg, Mölle, Kullaberg, Varberg, Marstrand, Båstad, Helsingbork … et j'en passe.
   J'ai commencé ma vie professionnelle au Canada et je n'avais aucune expérience sur le marché sur travail européen, j'avais du mal à m'insérer et à trouver un emploi cohérent avec mon CV. Alors merci à Pôle emploi et à Cercle de qualité de m'avoir donné l'opportunité et surtout de m'avoir redonné confiance en moi et en mes capacités. Même si aujourd'hui je suis toujours à la recherche d'un emploi, j'aborde les choses différemment, j'ai beaucoup plus confiance en moi et en mon niveau d'anglais. J'ai bon espoir, je sens que ça va se débloquer d'ici pas longtemps!
Keep in touch!
Alors Merci la Suède, Tack et see you soon! « 

Aucun contenu n'a été défini dans la colonne latérale.