Cercle de Qualité - Centre de formation Centre de formation spécialisé dans les échanges professionnels en Europe

Elisabeth

 

  Après 1,5 ans de recherche d'emplois infructueuse jusqu'à douter de mes valeurs, des compétences acquises durant 30 ans d'expérience professionnelle et de ma capacité à rebondir à chaque revers, j'ai décidé de partir à l'étranger via le programme Erasmus+ proposé par Pole Emploi. Mon intention était de me confronter à un environnement, un système de fonctionnement différent pour savoir ce que je vaux réellement, pour ne plus sentir la charge sociale pendant un temps et reprendre confiance.

   Cette expérience a été pour moi incroyable, depuis mon entretien de sélection avec Pole Emploi et Cercle de Qualité en novembre 2018 jusqu'à mon retour de Suède en mai 2019
J'ai choisi la Suède pour sa qualité de vie au travail et son système égalitaire. Là non plus je ne me suis pas trompée. L'entreprise dans laquelle j'ai fait mon stage m'a redonné la confiance que j'avais perdue. J'ai traduit des articles, appris à gérer le site internet sur WordPress, assisté à des séances de photo shooting pour le catalogue, assisté hebdomadairement à des réunions de travail, participé à des salons… Et quand le dirigeant venait à me présenter à un tiers, il a valorisé mon parcours mieux que quiconque. Cela fait tellement du bien ! J'ai gagné en liberté, en créativité. J'ai oublié ma peur de travailler en open space, d'intervenir en réunion.
   Quant au quotidien, le logement en colocation dans un château, bien que excentré, m'a permis de tisser des liens avec des personnes de différentes nationalités tout en me sentant indépendante. Nous y avons partagé des soirées, nos spécialités culinaires, des ressentis quand quelque chose n'allait pas. Sans oublier les after work le mercredi au bar étudiant de gauche avec nos collègues suédois. C'était vraiment très chouette.
   Je n'oublierai jamais cette période et suis reconnaissante des appuis de toutes les personnes qui ont rendu ce voyage possible, m'ont accompagné en stage, ont partagé mes moments de détente.
Aujourd'hui je travaille à l'université de Lyon pour construire une école universitaire de recherche sur les sciences de l'eau et des hydrosystèmes. J'ai pu retrouver un environnement de travail et des missions proches de ceux que j'ai connus en Suède. Je peux à nouveau me considérer comme la plus chanceuse et la plus heureuse des femmes.

Aucun contenu n'a été défini dans la colonne latérale.